Presses Universitaires de Vincennes

Archives en acte. Arts plastiques, danse, performance
  • Auteur(s) : Collectif
  • Collection : Esthétiques hors cadre
  • Nombre de pages : 192
  • Langues : Française
  • Sortie prévue : 28/06/2018
  • EAN : 9782842928292
  • Caractéristiques
    • Support : Livre broché
    • ISSN : 1248-4679
    • CLIL : 3670 Ecrits sur l'art
    • ISBN-10 : 2-84292-829-6
    • ISBN-13 : 978-2-84292-829-2
    • EAN-13 : 9782842928292
    • Format : 160x220mm
    • Illustrations : Oui
    • Édition : Première édition
    • Sortie prévue : 28/06/2018
    •  

Archives en acte. Arts plastiques, danse, performance

Comment réaliser des œuvres nouvelles, ou des œuvres rejouées, avec des œuvres anciennes connues uniquement par des archives ? Comment le « replay » fait de la nouveauté et non de la simple répétition ou reprise.

Des archives aux formes multiples, conservées dans des institutions également multiples, gardent trace d’œuvres plastiques et chorégraphiques ou de performance, qu’on ne connaît plus qu’à travers ces documents. Ce livre présente, en une série de cas concrets analysés et illustrés (50 illustrations), les modalités qu’ont aujourd’hui les artistes de se saisir de ces traces, apparemment mortes, pour (les interpréter et) en faire des créations nouvelles.

Coordinateur(s) du numéro :
Yann Potin |

Paul-Louis Rinuy |
Clothilde Roullier

SommaireRésuméCollection/Abonnement

Mots-clés :

notre page Facebook notre fil Twitter notre flux des nouveautés notre page Linkedin notre page Viméo




Sommaire

Archives, disparition, recréation : jeu et rejeu dans les arts 
Jérôme Glicenstein, Yann Potin, Paul-Louis Rinuy et Clothilde Roullier

 

Première partie : Rejouer, reprendre

Archives et création, nouvelles perspectives sur l’archivistique
Anne Klein
et Yvon Lemay

L’œuvre ouverte. Une lecture pragmatique des dossiers d’œuvres
Yaël Kreplak

Les archives chorégraphiques entre mémoire et création
Patrice Marcilloux

Le versant imaginaire des archives
Raphaël Faon

CHANTIERS

Archives : un repas gratuit ?
Franck Leibovici

Témoignages autour de Tino Sehgal
Philippe Artières et Arnaud Esquerre


Deuxième partie : Démonter, remonter

L’apport des archives dans la reconstruction d’un édifice détruit
Jean-Michel Leniaud

« Should they stay or should they go ? » Le démantèlement des sculptures soviétiques
Claire Kueny 
et  Deimantas Narkevičius

Rejouer Danse dans la neige
Anne Bénichou

CHANTIERS

La production de l’espace chez Lucinda Childs, 1963-1974
Lou Forster

Nous chanterons ce que nous n’aurions pas voulu chanter
Marcela Santander Corvalán
et Bettina Blanc-Penther

 

Troisième partie : Combler, restituer

Les archives d’art contemporain au musée du Luxembourg au tournant du XXe siècle 
Julien Bastoen

La restitution des monuments publics détruits, Etienne Dolet de Robert Couturier
Xavier-Philippe Guiochon

CHANTIERS

Une danse ancienne
Rémy Héritier

À propos de L’inventaire des destructions
Éric Watier

Sampler le passé
Camille Zéhenne


Quatrième partie : Exposer, recréer

À propos de l’exposition « Un musée révolutionnaire : le musée des Monuments français d’Alexandre Lenoir » (2016)
Béatrice De Chancel-Bardelot

L’exposition  comme performance : An Immaterial Retrospective of the Venice Biennale
Jérôme Glicenstein

CHANTIER

Atelier Boronali pour la préservation de l’art-action
Stéphanie Elarbi
et Laurent Prexl

 

Perspectives : L’archive au corps à corps : le corpus Replay
Milena Páez-Barbat

 

Bibliographie

Tables des illustrations
Les auteurs

Résumé

Et si, du socle vide des places municipales, les statues disparues sous l'Occupation ressurgissaient du néant dans lequel l'histoire les a plongées ? Et si "des archives mortes, on pouvait tirer du sang chaud", pour reprendre les termes de Lucien Febvre évoquant la puissance des documents ? Les lieux et fonds d'archives sont, depuis Jules Michelet, irrigués par le pouvoir de résurrection du passé. Historiens, historiens de l'art, sociologues, conservateurs du patrimoine et artistes s'en saisissent, et livrent ici leur pratique et interprétation du replay dans les arts – plastiques, chorégraphiques et de performance. La question de la recréation des œuvres perdues ou immatérielles se situe à la rencontre des mondes de la création et du patrimoine. L’art contemporain, dans notre époque post-moderne, est d’autant plus créatif et inventif qu’il est moins amnésique.

Abstract

Extrait(s)

Esthétiques hors cadre

Présentation

Procédant par essais personnels ou par travaux d'équipe, cette collection développe une recherche sur la pluralité de l'art. Il s'agit tout d'abord d'explorer des zones sensibles et des modes d'approche susceptibles de définir autrement notre rapport à la question de l'art. Il s'agit de croiser disciplines, temps et territoires de façon à ouvrir, dans chaque oeuvre ou dans chaque domaine artistique, la différence venue d'un autre art ou d'une autre pensée de l'oeuvre.
À ce titre, la musique et la littérature, la peinture, le cinéma ou le théâtre voisinent dans une enquête menée selon des points de vue variables, qui allient philosophie et poétique, pragmatique, sociologie et psychanalyse pour projeter hors cadre la question de l'esthétique.

« Sur le pluriel de l'art, dans les arts et dans les lettres »

Sous la direction de Cécile Sorin et Aline Caillet